• Myriane Barnier

Douleur, souffrance, arthrose, maladie...


Douleur, souffrance, arthrose, maladie... La liste est longue ! Vous êtes dans le premier demi-siècle de votre vie vous vivez un accident, entorse, foulure, cassure, maladie... Un évènement extérieur provoque cette situation momentanée.

Vous êtes dans le 2ème demi-siècle de votre vie aucun évènement extérieur et certaines souffrances s'installent peu à peu dans ce cher véhicule terrestre. N'oublions jamais que nous sommes juste de passage.

Nos temps de passage sont inégaux, plus ou moins longs, plus ou moins douloureux, plus ou moins conscients. L'essentiel tant que cela reste possible c'est de penser "j'ai de la douleur mais je ne suis pas la douleur".

Cette phrase est importante. Elle vous permet de relativiser votre état. Elle vous offre la possibilité de prendre du recul par rapport à la douleur, de la ramener à sa juste valeur naturellement en fonction du degré de douleur atteint en vous.


À l'image de cette nébuleuse, nous sommes ombre, lumière, matière, fluide, dense.

Nous sommes illimités mais une limite existe, nous-même corps humain sur la terre.

Cette limite est fictive nous sommes infiniment petits et infiniment grands.

La pensée crée bien au delà de ce que nous imaginons. Utilisez la pensée pour guérir. J'ai une irrésistible envie d'écrire gai rire. Voici une suggestion pour vous tous et toutes qui souffrez quelque part dans votre corps.

Rappelez vous j'ai de la douleur mais je ne suis pas la douleur. Cette pensée vous permet de prendre du recul par rapport à la douleur. Je vous suggère de méditer ou simplement vous relaxer si ce mot vous fait peur.

Un exemple: Vous souffrez au niveau du nerf sciatique. Le docteur vous a donné un traitement mais la douleur persiste. Voici comment compléter l'action de votre traitement: Inspirez, expirez en douceur et pensez simplement j'inspire, j'expire. Restez bien centré(e) sur votre respiration. Ensuite osez en douceur rentrer en contact avec la douleur.

Le mot en douceur est important demandez à votre souffle de balayer la douleur, peu à peu la dissoudre, l'inviter à quitter votre corps. Cet exercice simple et répété plusieurs fois par jour améliore votre situation quelque soit la douleur.


2 vues

69700 Givors

06 86 33 25 54

myriane.geobiologie@gmail.com

  • White Facebook Icon
  • White LinkedIn Icon
  • White Twitter Icon

Tel: +33 6 86 33 25 54